Oui bon d'accord. Je me suis torchée Dôme de Stephen King en moins de 2 semaines. Ensuite j'ai un peu badé/boudé parce que Papa me gave sacrément avec t'as-bientôt-24-ans-tu-penses-faire-quoi-de-ta-vie-? et je le comprends, ouais. J'en suis la première à souffrir, merci. Mais quand sa femme s'y met avec sa démagogie à deux sous en me versant de généreux verres de rosé pour m'endormir les écoutilles, là ça me fâche. C'était bizarre, comme un don de seconde écoute. Des extracoutilles, j'vous dis. J'entendais la version édulcorée et tel un échos au loin, me parvenait celle plus tranchée (avec de grands guillemets grassouillets tout autour) de la marâtre d'un Walt Disney qui domine son foyer. Alors quand je suis fâchée, il faut que j'éclate du zombie inlassablement. Puis on m'a passé Skyrim et j'ai éclaté du bandit, inlassablement. Maintenant que je suis calmée et que je peux en rire, je prépare mes dossiers d'inscription en formation aux métiers du livre. Si ça ne prend pas, je pense opter pour l'option tout plaquer et cueillir des feuilles de thé sur l'Ile Maurice.


http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/P1120760.jpgElle m'a tapé dans l'oeil, alors je l'ai volé à la cantine comme une sale gosse.
 
 
Salle 33 de Bercy, vertigineuse et pleine à craquer, j'étais pas franchement enthousiaste à l'idée de voir Oblivion.
Les gens, j'ai été séduite. Scénario un peu tortueux à la K. Dick, empruntant une ambiance à mi-chemin entre Matrix et Equilibrium. Beauté des paysages hétéroclites de Prometheus et prouesses techniques de Tron. Les vêtements, armes et véhicules sentent le vécu et la poussière sèche, soucis du détail qui m'ont beaucoup plu. Bande son de M83 malheureusement trop discrète pour sa qualité. Ce film n'invente rien certes, mais malgré mon taux de fatigue actuel, mes paupières ont bien voulu me foutre la paix. Tom Cruise ne m'a pas fait l'effet d'être un p'tit branleur (je peux pas le blairer, excusez-moi), ce qui fut tout à fait supportable. La présence de Morgann Freeman est comme un réconfort. Ca ne s'explique pas, c'est l'acteur qui veut ça (lui je l'aime beaucoup en revanche.) Grosse surprise en voyant débarquer Jaime Lannister (haha) qui malgré un petit rôle défonce l'écran par sa prestance (ouais, lui aussi je l'aime beaucoup. Paix à ta défunte main Jamy.) Bref, un film de SF qui vaut le coup d'être taxé par UGC. 



http://poolagirl.files.wordpress.com/2013/03/floki.jpeg
Les gens, j'aime Floki.

http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/ChigrabyRelogik.jpgChigra by Relogik (quand tu souffles dessus, ça touuurne)

http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/SharkyteainfuserbyPabloMatteodo.jpgSharky tea by Pablo Matteoda

http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/TeaRexinfuserbyDecorCraftInc.jpg
  Tea-Rex by Decor craft inc.

http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/SiligourmetteaballbyWilliamBounds.jpgSili gourmet tea ball by William Bounds

http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/TeasubbyOtoto.jpgTea sub by Ototo
 
 http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/TeashirtinfuserbyQualyDesign.jpgTea shirt by Qualy design

http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/TeatanicbyGordonAdler.jpgTea.Tanic by Gordon Adler
 
http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/TeaeggbyNormannCopenhagen.jpgTea egg by Normann Copenhagen

http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/Teaduckie.jpgTea ducky by Decor craft inc.
 

... écrit sur le tablier que tu portes quand l'homme de tes rêves se pointe à la maison pour manger ton crumble pomme/cannelle. Je l'ai vu hier dans une mini-série, Bag of bones, inspirée de S. King. J'ai trouvé l'idée sympa, rigolote. Je l'ai gardée dans un coin de ma tête, y repensant ce matin en me levant. Je me suis sentie comme l'amatrice en mal d'originalité qui pêche des astuces déco dans Modes & Travaux. J'ai eu honte, un peu. Je ne me rendais pas compte jusque là que c'était devenu une manie. Je récupère les mots, les recycle, comme mes petits gnomes recherchent attentivement les pépins de pommes que je leur épluche. Je les glisse dans une boîte où ils se bousculent tous, tel un joyeux gloubi-boulga. "Sans toi, j'arrive plus à faire mes mots-croisés." ; "Tu aimes pas les Facehugger, moi je les adore. Nos différences nous rapprochent, tu trouves pas ?" ; "Tu comptes tomber amoureux de moi quand ?" C'est vrai, je me prépare aussi mes phrases-prêtes-à-l'emploi, mais c'est comme la recette du crumble finalement : il y a une base, le reste c'est selon la sauce du Chef.

Je me pose de sérieuses questions les gens. A ma façon, les choses doivent avoir un angle différent (effrayant ?) Ca ne prend pas. Lorsqu'il était encore là, c'était un combat de tous les jours. Je rapprochais ma chaise chaque fois un peu plus, tout doucement, pour ne pas l'effrayer. Les papillons dans le ventre naaaaan, que dalle, c'est pas ça la sensation. Quand je parle de lui, je lève ma main droite, je joins mon pouce et mon majeur. CLAC que ça fait. Ce type me fait comme un CLAC ouais. Tout pile ce que j'attendais. Et ça pour attendre, j'attends. Je cherche, je recycle, je reformule et puis j'efface tout parce que la saison 3 de GAME OF THRONES est lancée, ce qui suffirait à nous plonger dans des discussions interminables en temps normal ; s'il n'y avait pas ce silence de 29 jours entre nous. Mais, peur de mal faire. Et aussi Mais parce que je suis épuisée de sonder le puits à pétrole dans lequel se trouve l'émotivité masculine.  

Et c'est ainsi que je tombe sur ce fabuleux article de Pack-PasPack.
[ qui est fich'trement drôle ]

ET PARCE QUE JE FAIS CHIER A PARLER DE MES EMOIS ALORS QU'IL SUFFIRAIT D'ENVOYER UN SIMPLE SMS TYPE 'PUTAIN, T'ES MORT ?'
EH BIEN JE POURSUIS SUR LE REMPOTAGE DE DARYL LE CACTUS
(grave passionnant)


http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/DSC0006.jpgCa, c'est la moitié du bordel qu'il faut pour un cactus qui tient dans la paume de ta main.

http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/DSC0012.jpgCette scène a été largement ponctuée de Aïïïeuuuuh, ça fait maaaaaaal.

http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/DSC0013.jpgC'est le moment fatidique où j'en ai foutu absolument PARTOUT.

http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/DSC0015.jpgTADAM !

Non mais vous avez vu ? Le type qui se pointe au Muséum National d'Histoire Naturel pour découper une défense d'éléphant à la tronçonneuse ?

ici même
 


Je vais briser vos idées reçues en vous conseillant fortement de ne pas mettre vos gamins en école privée. Certes, je bosse dans un établissement à l'organisation très particulière, voire douteuse et même hors la loi. Du genre, camoufler de TROP gros bobos avec de la crème à l'arnica.
Jeudi matin, le jeune L. toujours d'humeur pimpante se mange très violemment un poteau dans la face. Le surveillant (ayant reçu une formation de secourisme) emmène d'urgence le gamin à l'infirmerie en précisant que la trace laissée sur le visage est anormalement rouge et qu'il semblerait qu'il y ait un léger renfoncement non encore identifié jusque là au niveau de la tempe. ON LUI COLLE DE L'ARNICA. Bien sûr. On renvoit le gamin dans la cours, lequel n'arrive même plus à tenir sur ses jambes ni même articuler des phrases cohérentes sauf : "Je vois plus rien." Le surveillant le renvoie à l'infirmerie. Il y attend sagement le temps d'aller mieux. Il attend, il attend encore, et puis encore un peu jusqu'à l'intervention des pompiers. Aux dernières nouvelles rien de grave mais j'peux vous dire que sur le coup le personnel administratif n'avait pas fière allure.
J'vous passe aussi les détails de la fois où un mioche s'est pris une branche dans l'oeil, endommageant la cornée. On l'a fait attendre hein. On sait jamais que la p'tite souris répare la cornée avec de la Patafix.  

 

Heureusement qu'il y a (Findus) Facebook pour faire rire quand tu n'arrives pas à décolérer. C'est ainsi que ce matin je découvre mon fil d'actualités pourri (méchamment pourri) par les publications larmoyantes d'un collègue disparu depuis des mois qui nous a bien foutu dans la merde pour manque de personnel (et au passage, qui m'a passé à la trappe alors que nous étions comme cul et chemise.) Je fais ma langue de pute mais bon sang, si vous saviez comme j'ai ri ! Permettez-moi de vous présenter mon top five :
NUMBER ONE : "L'amour c'est comme une patinoire, on en ressort toujours avec des séquelles."
NUMBER TWO : "Mes larmes continuent de crier ton prénom parce que je t'aime encore." (publication à laquelle j'ai répondu : "Quand t'auras terminé de crier « Aline » pour qu'elle revienne, tu comptes revenir taffer ?") 
NUMBER TREE : "Le cœur c'est comme un vase. Une fois brisé, on peut en recoller les morceaux, mais il restera toujours des fissures."
NUMBER FOUR : "Ne me dis pas que tu m'aimes, à moins que tu le penses vraiment sinon je ferai quelque chose de fou... comme y croire." (Les points de suspension signalent un suspens à l'intensité dramatique.)
NUMBER FIVE : "S'il n'y a que la vérité qui blesse, alors tu es ma vérité."

[ Je vous ai épargnées les erreurs d'orthographe ]
N'hésitez pas à me taxer ces fabuleuses trouvailles, elles appartiennent au domaine public. Malgré mon manque total de compassion qui peut passer pour de la méchanceté gratuite (je le vis plutôt bien), je me suis tout de même abstenue de lui signaler qu'à la place de sa copine, je le prendrais très mal d'être harcelée avec des phrases-prêtes-à-l'emploi. Mesdames, vous valez mieux que ça.


http://je.love.hubert.cowblog.fr/images/P1120738.jpg

En vous souhaitant une bonne crise de foi les louuuutres :D

Comme beaucoup d'utilisateurs, je me plains de ce passage à Outlook qui est des plus désagréable. Peu fonctionnel, peu esthétique et pour finir, peu recommandable en ce qui concerne la confidentialité. En effet, j'ai été très étonnée de constater la récupération automatique de données Facebook dans ma liste de contacts. N'est-ce pas déjà suffisant de nous imposer Outlook ? Heureusement, il est possible de supprimer ces informations en décochant une simple case. Mais qu'en est-il de la suppression de vos publicités intempestives pour Skydrive et l'installation d'Outlook sur Android qui apparaissent en bas de ma page de messagerie à chaque connexion ?

Ca fait des jours et des jours que je peste depuis qu'Outlook a supplanté Hotmail. L'hypocrisie de Microsoft fait en sorte de t'endormir avec des "progrès technologiques" quand il s'agit d'une grosse action marketing qui te colle de la pub' partout. Je m'y ferai un beau jour, forcément. J'arrêterai de râler. Mais pas avant leur avoir envoyé plusieurs commentaires acerbes de ce genre, lesquels n'auront jamais de réponses, mais ça fait un PUTAIN DE BIEN quand on te les brise pile la semaine où tu as tes règles. 



http://www.lemidi-dz.com/images/2009/2009-06-25/midi_centre&art2&2009-06-25img1.jpgC'est décidé, un d'ces quat' je prendrai des cours d'apiculture.


C'est quand même pas tous les jours qu'un mec se fait draguer par une fille qui lui parle de requin lutin. J'comprends pas, il devrait pas résister. Le mec là, je lui parle et le voilà reparti sur la Lune. Le 03/03/13. Il n'est pas redescendu depuis. Je fais quoi ? Je vais le chercher en le tirant par la chemise ? Je suis fatiguée moi de faire preuve de prouesses diplomatiques pour relancer mon idylle. Si mon requin lutin ne fonctionne pas, je laisse tomber. Je prends le parti d'attendre. Un beau jour, il tuera un zombie avec une moulinette et il se souviendra de mon existence. Même si j'y crois pas, je trouve ça un peu romantique et ça me rassure la nuit, quand j'essaie de dormir. Ou bien quand j'en aurais marre de soupirer mon embarras dans le noir, en regardant mon Luminou tout en haut de ma bibliothèque, je finirai par allumer mon portable et craquer. Je lui dirai que c'est pas rigolo de m'oublier et que c'est comme les omelettes de la cantine : j'aime pas ça, du tout du tout.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | Page suivante >>

Créer un podcast